Anne-Marie Jean, nouvelle p.-d.g. du CALQ

Anne-Marie Jean
Photo: Sylvain Légaré Anne-Marie Jean

La directrice de Culture Montréal, Anne-Marie Jean, devient la nouvelle présidente-directrice générale du Conseil des arts et des lettres du Québec (CALQ). Elle entrera en fonction le 23 novembre. Elle remplacera Marie Daveluy, en poste par intérim.

Mme Jean est une figure bien connue dans l’administration culturelle. Culture Montréal, qu’elle dirige depuis 2005, fait pression pour que la culture se retrouve au coeur du développement de la ville.

Avant de se retrouver là, Anne-Marie Jean a travaillé en production télévisuelle et dans le secteur des communications, mais aussi comme attachée politique à Ottawa au sein de différents ministères. Elle est diplômée en communication et en administration.

Distributeur de fonds

Le CALQ est l’institution par laquelle passe le soutien financier aux secteurs des arts et des lettres au Québec. Le Conseil distribue les fonds aux organismes comme les bourses aux artistes et aux écrivains. Son budget annuel oscille autour de 104 millions.

Fait à noter, avec cette nomination de Mme Jean, Culture Montréal confirme son rôle de pépinière à grand commis de l’État culturel. Son président fondateur, Simon Brault, a été nommé à la tête du Conseil des arts du Canada (CAC) il y a deux ans.

M. Brault y a entrepris un vaste chantier de révision des programmes impliquant un repositionnement complet de l’organisme fédéral. Ce projet veut défaire les silos et imposer de nouveaux modèles de subvention dans un monde de production, de diffusion et de consommation de la culture en complète transformation.

Le nouveau CAC devrait être mis en place d’ici avril 2017. En plus, le Parti libéral du Canada a promis pendant la récente campagne de doubler le budget annuel du Conseil pour le faire passer de 180 à 360 millions.

Le CALQ se retrouvera aussi bientôt au centre d’une vaste restructuration de l’action culturelle de l’État québécois. La ministre de la Culture Hélène David a annoncé il y a deux ans déjà son intention de refondre la politique culturelle du Québec après une vaste consultation publique. L’objectif est d’y arriver d’ici 2017. La dernière politique du ministère, qui avait conduit à la création du CALQ, date de 1992.

1 commentaire
  • Robert Beauchamp - Abonné 28 octobre 2015 18 h 17

    Passage politique

    Au delà de ses compétences, saura-t-elle se détacher de toute ingérence politique considérant son passage à différents ministères comme attachée politique?