Passer à la version normale du sitePasser à la version large du siteTaille d'écran
  • Facebook
  • Twitter
  • RSS
  • Amis du Devoir
    Connectez-vous

    Coupe Rogers: Karolína Plíšková atteint les quarts de finale à Toronto

    11 août 2017 | Gregory Strong - La Presse canadienne à Toronto | Tennis
    Karolína Plíšková
    Photo: Nathan Denette La Presse canadienne Karolína Plíšková

    La favorite Karolína Plíšková a atteint les quarts de finale de la Coupe Rogers jeudi, à la suite de l’abandon de la Japonaise Naomi Osaka. Issue des qualifications, Osaka a déclaré forfait en raison d’une blessure abdominale, après avoir été brisée au premier jeu du dernier set alors qu’elle tirait de l’arrière 6-2, 6-7 (4), 1-0.

     

    Il n’est pas clair à quel moment la Japonaise classée 50e au monde s’est blessée, puisqu’elle semblait en grande forme dans le bris d’égalité. Après son match, elle a reçu des traitements et n’a pas immédiatement rencontré les journalistes.

     

    Originaire de République tchèque, Plíšková est devenue la no 1 mondiale le mois dernier. Elle affrontera en quarts la Danoise Caroline Wozniacki. La sixième tête de série a montré la sortie à la Polonaise classée 10e Agnieszka Radwanska 6-3, 6-1.

     

    Bouchard retrouve le sourire

     

    Eugenie Bouchard a quant à elle retrouvé le sourire, jeudi, alors qu’elle ressemblait un peu plus à la joueuse qui s’était démarquée en 2014. Tout ce qui manquait, c’était une victoire.

     

    Bouchard, qui connaît des moments difficiles en simple, faisait équipe avec Karolína Plíšková lors d’un match divertissant de deuxième tour en double, après le match en simple de cette dernière. Elles ont poussé l’Allemande Anna-Lena Grönefeld et la Tchèque Kveta Peschke à la limite, s’inclinant finalement 7-5, 1-6, et 11-9 au super-bris d’égalité.

     

    Le résultat n’a pas semblé déranger la Canadienne ou sa partenaire de jeu. Bouchard a eu beaucoup de plaisir et était très détendue aux côtés de Plíšková. « C’est peut-être quelque chose que je devrais essayer de faire en simple, me mettre moins de pression sur les épaules, a noté Bouchard. C’est plus agréable de jouer ainsi. »

     

    Avec peu de temps pour développer des affinités sur le terrain, Bouchard et Plíšková se sont fiées à leurs instincts contre les huitièmes têtes de série du tableau de double.

     

    Plíšková possède un service redoutable et excelle en fond de terrain. Bouchard, de Westmount, a brillé par moments avec de belles volées et plusieurs coups gagnants en fond de terrain.

     

    Bouchard et Plíšková semblaient être en mesure d’accéder aux quarts de finale, mais Grönefeld et Peschke ont sauvé trois balles de match lors du super-bris d’égalité avant d’arracher la victoire.

     

    Âgée de 23 ans, Bouchard a atteint le cinquième rang mondial en simple en 2014, mais elle occupe présentement le 70e rang. Elle a perdu contre la Croate Donna Vekic au premier tour plus tôt cette semaine.
     

    Autres matchs

     

    La Roumaine et deuxième tête de série Simona Halep a gagné 6-1, 6-0 en 59 minutes contre la Tchèque Barbora Strýcová, tandis que l’Américaine Sloane Stephens a surpris l’Allemande et troisième tête de série Angelique Kerber en l’emportant 6-2, 6-2.

     

    La Française Caroline Garcia a battu l’Américaine CiCi Bellis 6-4, 6-2 alors que la Tchèque Lucie Šafárová a atteint le tour suivant grâce à un gain de 6-3, 6-7 (3), 6-2 contre la Russe Ekaterina Makarova.

     

    En soirée, l’Ukrainienne Elina Svitolina, cinquième tête de série, a mis fin au parcours de l’Américaine Venus Williams, classée neuvième, en seulement 60 minutes grâce à une victoire de 6-2, 6-1.

     

    En double, l’Ontarienne Bianca Andreescu et Carson Branstine, qui s’entraîne à Montréal, ne l’ont pas eue facile face aux favorites, les Russes Ekatarina Makarova et Elena Vesnina. Les Canadiennes ont perdu 6-1, 6-1. Gabriela Dabrowski, d’Ottawa, et sa partenaire lettone Jelena Ostapenko ont quant à elles vaincu l’Allemande Julia Goerges et l’Ukrainienne Olga Savchuk 4-6, 6-2 et 10-3 au super-bris d’égalité.













    Envoyer
    Fermer
    Les plus populaires


    Abonnez-vous à notre infolettre. Recevez l'actualité du jour, vue par Le Devoir.