Passer à la version normale du sitePasser à la version large du siteTaille d'écran
  • Facebook
  • Twitter
  • RSS
  • Amis du Devoir
    Connectez-vous

    Le Maroc défie l’Amérique du Nord avec sa candidature pour le Mondial 2026

    12 août 2017 |Gerald Imray - Associated Press | Soccer

    L’Amérique du Nord n’est plus seule à vouloir organiser la Coupe du monde de soccer 2026. Le Maroc a déposé sa candidature vendredi, à la date limite fixée par la FIFA.


    Le Maroc a officiellement déposé sa candidature et transmis les documents pertinents à la FIFA, a indiqué la Fédération royale marocaine de football dans un bref communiqué de deux phrases.


    C’est la cinquième tentative de ce pays de l’Afrique du Nord pour accueillir l’événement.


    Les États-Unis, le Canada et le Mexique ont soumis leur candidature conjointe en avril et ils souhaitaient se voir attribuer la Coupe du monde sans opposition, puisque aucune autre candidature ne semblait se dessiner à l’horizon. Mais la FIFA a décidé de poursuivre le processus de mise en candidature, et le Maroc a fait connaître son intérêt à la dernière minute.


    Le processus de candidature de la Coupe du monde 2026 n’est ouvert qu’aux Amériques, à l’Afrique et à l’Océanie, l’Europe et l’Asie étant inadmissibles parce qu’elles accueillent les deux prochaines Coupes du monde — en Russie en 2018 et au Qatar en 2022.


    La candidature des États-Unis, du Canada, du Mexique ainsi que celle du Maroc semblent être les deux seules à avoir respecté le délai de vendredi, et le choix des hôtes pour la Coupe 2026 pourrait se faire dès juin l’année prochaine à Moscou, dans le cadre d’un processus accéléré approuvé par la FIFA. Toutefois, si la FIFA n’est pas satisfaite des candidatures, le processus pourrait être repris pour permettre à d’autres de soumissionner avant une décision définitive en 2020.


    Si elle sort victorieuse, la candidature conjointe États-Unis–Canada–Mexique marquerait le retour de la Coupe du monde aux États-Unis pour la première fois depuis 1994 et permettrait également au Mexique de devenir le premier pays à accueillir l’événement trois fois.


    Le Maroc vise à accueillir le tournoi 16 ans après que l’Afrique du Sud a organisé la toute première Coupe du monde en sol africain, mais il est considéré comme négligé par rapport au projet nord-américain.













    Envoyer
    Fermer
    Les plus populaires


    Abonnez-vous à notre infolettre. Recevez l'actualité du jour, vue par Le Devoir.