Passer à la version normale du sitePasser à la version large du siteTaille d'écran
  • Facebook
  • Twitter
  • RSS
  • Connectez-vous

    Canadien-Blackhawks: Claude Julien laisse ses trios intacts

    10 octobre 2017 20h33 | Michel Lamarche - La Presse canadienne à Brossard | Hockey
    Steven Kampfer, #47 pour les Rangers de New-York, et Charles Hudon, #54 pour le Canadien de Montréal, lors du match opposant les deux formations, le 8 octobre dernier.
    Photo: Bruce Bennett / Getty Images / AFP  Steven Kampfer, #47 pour les Rangers de New-York, et Charles Hudon, #54 pour le Canadien de Montréal, lors du match opposant les deux formations, le 8 octobre dernier.

    Claude Julien n’a apporté que des modifications mineures à sa formation en vue de l’ouverture locale du Canadien de Montréal face aux Blackhawks de Chicago.

     

    Après une soirée de congé dimanche, Ales Hemsky a effectué un retour au jeu et amorcé la rencontre au sein d’un quatrième trio que complétaient Paul Byron, à l’aile gauche, et Torrey Mitchell au centre. C’est donc dire que Jacob De La Rose a été laissé de côté.

     

    Pour le reste, les amateurs verront les trois mêmes trios que face aux Rangers de New York, malgré la défaite par jeu blanc, 2-0.

     

    Selon l’entraîneur-chef du Canadien, il faut davantage changer la façon d’attaquer que les unités offensives.

     

    « Je ne suis pas convaincu que ce sont les trios qui nous empêchent de marquer. C’est plus la façon qu’on doit jouer », a déclaré Julien après la séance d’entraînement de ses joueurs au Complexe sportif Bell.

     

    « On doit trouver le moyen d’aller à l’intérieur contrairement à l’extérieur. On a des rondelles qu’on peut apporter au filet, souvent on tourne à l’extérieur au lieu d’aller au filet. Il y a des choses qu’on peut changer. Avec ces mêmes trios on a marqué neuf buts contre Ottawa [lors du dernier match préparatoire]. On peut regarder de toutes les façons, mais j’ai pris le temps de bien étudier nos matchs, et c’est ce que je conclus. On peut faire du meilleur travail pour apporter la rondelle au filet. »

     

    À la ligne bleue, Mark Streit et Joe Morrow regarderont la rencontre des hauteurs du Centre Bell, tandis que David Schlemko demeure au rancart avec une blessure à une main dont l’évaluation reste quotidienne.

     

    Cette décision de Julien de prôner la stabilité semblait plaire aux joueurs.

     

    « Je crois qu’on a quand même de bonnes chances [de marquer]. C’est juste qu’il faut finir autour du filet, et d’avoir une plus grande présence devant le but. Contre les Rangers, nos défenseurs ont fait du bon travail pour amener des rondelles au filet et donner la chance aux attaquants d’aller chercher des rondelles sur les retours. [Le gardien Henrik] Lundqvist a bien joué, mais je pense qu’on a encore un peu plus à apporter de ce côté-là. »

     

    Charles Hudon, qui a connu trois bons matchs auprès de Tomas Plekanec et Artturi Lehkonen, abondait dans le même sens.

     

    « On a des chances, on a beaucoup de tirs au filet. La seule chose qui manque, c’est de [voir la rondelle] traverser la ligne rouge. Il reste à marquer des buts. »

     

    Par ailleurs, Hudon ne cachait pas sa fébrilité à l’idée de vivre un premier match d’ouverture au Centre Bell dans l’uniforme tricolore.

     

    « Je ne le vivrai pas en tant que partisan cette fois-ci. Je suis pas mal nerveux, a admis Hudon, qui en sera à une cinquième rencontre en carrière devant les partisans montréalais. C’est quelque chose de gros, j’ai toujours voulu faire partie de cette équipe-là. Ma famille et amis vont tous être là. »

     

    Les Blackhawks se présentent à Montréal après avoir amassé cinq points à leurs trois premières sorties. Lundi, ils ont laissé filer une avance de 3-1 et perdu 4-3 en prolongation contre les Maple Leafs de Toronto à la suite d’un but d’Auston Matthews.

     

    Corey Crawford gardait les filets des Blackhawks après avoir profité d’une journée de congé face aux Leafs. Le gardien montréalais se présentait au Centre Bell avec six victoires consécutives contre le Canadien et une fiche globale de 7-0-2, une moyenne de buts alloués de 1,55 et un taux d’efficacité de, 951.

     

    Sa dernière défaite face au Tricolore remonte au 11 janvier 2014, 2-1 en prolongation, en raison d’un doublé d’Andrei Markov.













    Envoyer
    Fermer
    Les plus populaires


    Abonnez-vous à notre infolettre. Recevez l'actualité du jour, vue par Le Devoir.