Passer à la version normale du sitePasser à la version large du siteTaille d'écran
  • Facebook
  • Twitter
  • RSS
  • Connectez-vous
    Alouettes

    Jacques Chapdelaine mise sur le changement de culture amorcé en 2016

    19 mai 2017 |Frédéric Daigle - La Presse canadienne | Football
    Jacques Chapdelaine, nouvel entraîneur-chef des Alouettes
    Photo: Paul Chiasson La Presse canadienne Jacques Chapdelaine, nouvel entraîneur-chef des Alouettes

    C’est vrai : toutes les formations de la Ligue canadienne de football font preuve d’un grand optimisme avant d’amorcer leur camp d’entraînement. Mais selon Jacques Chapdelaine, les partisans des Alouettes de Montréal ont de très bonnes raisons de croire que leurs favoris connaîtront à compter de 2017 de bien meilleurs jours.

     

    Pour le nouvel entraîneur-chef des Alouettes — qui a mené l’équipe à une fiche de 4-2 après avoir remplacé Jim Popp sur les lignes de côté —, ce sont les changements apportés à la fin de la dernière campagne et renouvelés lors du mini-camp en Floride qui lui permettent de croire que son équipe est maintenant sur la bonne voie.

     

    « Ce qui s’est produit l’an dernier, à la fin de la saison, c’est un changement d’identité, de culture au sein de notre équipe, a indiqué Chapdelaine au cours d’une téléconférence mise sur pied par la LCF jeudi.

     

    J’ai pu en être de nouveau témoin au mini-camp de la Floride : même si nous n’avons pas joué ou ne nous étions pas entraînés depuis octobre passé, cette énergie positive était encore là. Les joueurs qui se sont ajoutés ont adopté la philosophie, l’identité de l’équipe. […] On aime voir la façon dont cette complicité, cette synchronicité, continue de se développer. »

     

    Son patron, le nouveau directeur général Kavis Reed, n’est pas étranger à ce renouvellement : il a acquis plusieurs nouveaux joueurs afin de changer le « look » de l’équipe au cours des derniers mois. « Ces nouveaux venus sont de très bons joueurs, a noté Chapdelaine. J’ai bien aimé la façon dont le minicamp s’est déroulé. Il n’y a pas eu beaucoup d’erreurs d’exécution. J’ai trouvé que les gars avaient commencé à développer une chimie très rapidement. »

     

    Excité à l’idée de travailler sous les ordres de son vieux rival Anthony Calvillo, le nouveau quart des Alouettes, Darian Durant, a bien apprécié le premier contact qu’il a eu avec son nouveau groupe de receveurs.

     

    « Notre attaque a beaucoup de potentiel, a-t-il dit. Les trois jours de travail que nous avons eus en Floride nous aideront grandement à mettre en place une chimie au camp d’entraînement. J’ai hâte de travailler avec Nik Lewis, Ernest Jackson, B. J. Cunnigham et les autres. »

     

    Vraisemblablement, Vernon Adams fils écopera de la venue de Durant. Mais pas question pour Chapdelaine de répéter les erreurs du passé en négligeant de développer un deuxième quart de qualité.

     

    « Darian, c’est un joueur établi. Au camp, nous aurons Vernon Adams, Jacory Harris et Matthew Shiltz : tous des joueurs qui, selon moi, seront capables, non seulement en apprenant de Darian Durant, mais sous la tutelle d’Anthony et la formation que je veux mettre en place, […] de nous donner une possibilité de gagner si Darian n’est pas en mesure de jouer. »

     

    Camp d’entraînement

     

    Les Alouettes lanceront leur camp d’entraînement le 24 mai avec les recrues. Les vétérans se présenteront, le dimanche 28 mai, au campus de l’Université Bishop’s, à Lennoxville.

     

    L’équipe disputera ensuite deux matchs préparatoires, le 8 juin à Toronto et le 15 juin à Montréal, face au Rouge et Noir d’Ottawa, avant d’entreprendre sa saison le 22 juin, en recevant la visite des Roughriders de la Saskatchewan.













    Envoyer
    Fermer
    Les plus populaires


    Abonnez-vous à notre infolettre. Recevez l'actualité du jour, vue par Le Devoir.