Passer à la version normale du sitePasser à la version large du siteTaille d'écran
  • Facebook
  • Twitter
  • RSS
  • Connectez-vous
    Tour de France

    Bardet gagne, Froome recule

    14 juillet 2017 | Jean Montois - Agence France-Presse à Peyragudes | Actualités sportives
    Fabio Aru, Romain Bardet et George Bennett ont mené jeudi une échappée sous les encouragements des amateurs au cours de la 12e étape du Tour de France entre Pau et Peyragudes.
    Photo: Philippe Lopez Agence France-Presse Fabio Aru, Romain Bardet et George Bennett ont mené jeudi une échappée sous les encouragements des amateurs au cours de la 12e étape du Tour de France entre Pau et Peyragudes.

    Romain Bardet en vainqueur, Fabio Aru en jaune, Chris Froome en légère difficulté : l’arrivée de la 12e étape du Tour de France a redistribué les cartes, jeudi, à l’altiport de Peyragudes.

     

    Là où l’attaque de Froome, vainqueur sortant et maillot jaune en début d’étape, était attendue, ses adversaires l’ont devancé tout en haut de la très raide piste de 400 mètres. Le grand favori de cette édition a calé dans les 300 derniers mètres et a perdu une vingtaine de secondes sur ses rivaux directs. Assez pour perdre son maillot jaune au profit du champion d’Italie.

     

    Dans cette arrivée inédite et spectaculaire, Bardet s’est montré le plus fort. Le Français de l’équipe AG2R La Mondiale a remporté une brillante victoire, sa troisième dans le Tour après Saint-Jean-de-Maurienne en 2014 et Saint-Gervais Mont-Blanc en 2016.

     

    Classement relancé

     

    Au classement général de ce Tour, complètement relancé, Aru précède désormais Froome de 6 secondes et Bardet de 25 secondes. Mais le Colombien Rigoberto Urán, quatrième, n’est qu’à 55 secondes, bien qu’il ait écopé d’une pénalité de 20 secondes pour ravitaillement interdit.

     

    Mais la sensation est surtout venue du recul imprévu de Froome, qui a conclu cette première journée pyrénéenne complètement contrôlée par son équipe, Sky. Le Britannique n’a pas pour autant baissé pavillon, d’autant que le maillot jaune pourrait être pour Aru un cadeau empoisonné.

     

    Le champion d’Italie, qui prend pour la première fois les commandes dans le Tour, dispose en effet d’une équipe affaiblie par une chute survenue mercredi sur la route de Pau. L’Italien Dario Cataldo a abandonné et le Danois Jakob Fuglsang, blessé à un poignet (deux microfractures), a lâché prise sur les pentes du port de Balès, la quatrième des six ascensions du jour.













    Envoyer
    Fermer
    Les plus populaires


    Abonnez-vous à notre infolettre. Recevez l'actualité du jour, vue par Le Devoir.