Passer à la version normale du sitePasser à la version large du siteTaille d'écran
  • Facebook
  • Twitter
  • RSS
  • Amis du Devoir
    Connectez-vous

    Quelles langues parle-t-on dans votre quartier?

    Découvrez la langue maternelle de chacun des 34 504 810 Canadiens

    11 août 2017
    Photo: Le Devoir

    Une analyse détaillée du recensement 2016 de Statistique Canada permet de visualiser la langue maternelle (qui n'est pas forcément la langue d'usage au quotidien) de chaque Canadien, personne par personne, selon l'endroit approximatif où il vit. Explorez la carte ci-dessous, à l'échelle des provinces ou des quartiers, pour découvrir le portrait le plus précis possible de ces données.
     

    La représentation au niveau des rues est à des fins illustratives (voir la méthodologie en bas de la page). Par ailleurs, Statistique Canada a annoncé le 11 août que ses données seront révisées pour 61 000 personnes (0,17 % des répondants); une mise à jour de la carte suivra.

     



    Zoom sur 8 zones
    • Kuujjuaq

     


     

    • Moncton

     

     

    • Montréal

     

     

     

    • Montréal - Parc-Extension

     


     

    • Ottawa

     


     

    • Québec

     


     

    • Toronto

     


     

    • Vancouver

     


     

     

    Méthodologie


    La représentation au niveau des rues est à des fins illustratives, chaque répondant au recensement étant positionné au hasard dans son îlot de diffusion, la plus petite unité géographique des données colligées par Statistique Canada équivalant à un pâté de maisons, notamment pour des raisons de confidentialité des renseignements.

     

    Les 10 langues les plus représentées sont cartographiées individuellement, les autres sont regroupées sous « autres ». La langue chinoise inclut notamment le mandarin et le cantonnais, et les langues autochtones sont regroupées.

     

    Au moment de la création de la carte, 1% de la population ne se trouvait pas dans l'écoumène de Statistique Canada et n'est donc pas représenté. Il s'agit notamment des îles de petite superficie.

     

    Par ailleurs, les données pour 14 réserves indiennes et établissements indiens ne sont pas disponibles, car le recensement n'a pas été autorisé ou a été interrompu avant d'être mené à terme.

     

    Cette carte a été réalisée par Anagraph, entreprise de géomatique spécialisée en intelligence géospatiale, pour Le DevoirCliquez ici pour la voir en plein écran.

    Pour consulter ce reportage en grand format, cliquez ici.












    Envoyer
    Fermer
    Les plus populaires


    Abonnez-vous à notre infolettre. Recevez l'actualité du jour, vue par Le Devoir.