Passer à la version normale du sitePasser à la version large du siteTaille d'écran
  • Facebook
  • Twitter
  • RSS
  • Connectez-vous
    Lettre

    L’équipe du changement, vraiment?

    12 octobre 2017 | Jean-Charles Merleau Gatineau, le 4 octobre 2017 | Québec

    Les quelques points de pourcentage que récolte, dans les derniers sondages, la CAQ, aux dépens de l’impopulaire gouvernement Couillard, semblent être montés à la tête de François Legault.

     

    Le fait que plusieurs anciennes grosses pointures caquistes, Gaétan Barrette, Dominique Anglade et Sébastien Proulx, sont passés, comme une lettre à la poste, dans le camp libéral, où ils jouent un rôle de premier plan, indique à quel point l’« équipe du changement » dont se targue d’être la CAQ, en cette année électorale, est une étiquette cousue de fil blanc.

     

    Un « vent de changement » ne pourra, en fait, souffler sur le Québec que le jour où nous nous serons donné un gouvernement progressiste soucieux du bien commun, dont les politiques sauront effectivement relever les défis de l’heure en cette époque charnière.

     

    Il ne suffira donc pas de substituer blanc bonnet à bonnet blanc pour concrétiser un tel changement positif dans le bon sens.













    Envoyer
    Fermer
    Les plus populaires


    Abonnez-vous à notre infolettre. Recevez l'actualité du jour, vue par Le Devoir.