Passer à la version normale du sitePasser à la version large du siteTaille d'écran
  • Facebook
  • Twitter
  • RSS
  • Amis du Devoir
    Connectez-vous

    Les Catalans majoritairement attachés à l’Espagne pour Christine St-Pierre

    4 octobre 2017 15h59 | Marco Bélair-Cirino - Correspondant parlementaire à Québec | Québec

     

    Les Catalans sont majoritairement attachés à l’Espagne, soutient la ministre québécoise des Relations internationales, Christine St-Pierre, trois jours après la victoire du OUI, avec 90 % des voix, au référendum sur l’indépendance de la Catalogne.

     

    « J’ai eu des discussions avec des Catalans là-bas, et ce n’est pas une majorité de Catalans qui est pour l’indépendance de la Catalogne », a affirmé Mme St-Pierre, après avoir rappelé à la presse avoir effectué plus d’une mission en Catalogne depuis trois ans et demi.

     

    « Le référendum n’est pas valide. Comment pouvez-vous dire ça ? » lui a demandé un journaliste, interloqué. M. St-Pierre a alors brandi les résultats de « sondages » effectués sur le sujet au fil des derniers mois, ainsi que ceux des dernières élections générales en Catalogne, en 2015. « Il y a une majorité de sièges, mais ce n’était pas une [majorité absolue de voix qui a appuyé les partis indépendantistes]. Ce n’était pas 50 % de la population », a fait valoir la chef de la diplomatie québécoise.

    Ce n’est pas une majorité de Catalans qui sont allés voter au référendum. Mais, on sait pourquoi ils ne sont pas allés voter au référendum, c’est parce qu’ils ont été empêchés.
    Christine St-Pierre, ministre québécoise des Relations internationales
     

    Par ailleurs, des dizaines de milliers de Catalans n’ont pas ou n’ont pu exercer leur droit de vote dimanche, a aussi soutenu Mme St-Pierre. « Ce n’est pas une majorité de Catalans qui sont allés voter au référendum. Mais on sait pourquoi ils ne sont pas allés voter au référendum, c’est parce qu’ils en ont été empêchés », a-t-elle déclaré.

     

    Pourtant, la proclamation de l’indépendance de la Catalogne n’est plus qu’une question de jours, a indiqué le chef de l’exécutif catalan, Carles Puigdemont.

     

    L’Assemblée nationale « déplore l’attitude autoritariste du gouvernement espagnol qui a mené des gestes de violence à l’occasion du référendum sur l’indépendance de la Catalogne ».

     

    La ministre Christine St-Pierre appelle à une « reprise du dialogue politique et démocratique entre la Catalogne et l’Espagne afin de résoudre pacifiquement et de façon consensuelle les différences qui les éloignent dans le respect de la démocratie du droit pour conduire les parties à une solution négociée ».

    Philippe Couillard sur l’indépendance de la Catalogne

     

     

     

    La ministre québécoise des Relations internationales, Christine St-Pierre.












    Envoyer
    Fermer
    Les plus populaires


    Abonnez-vous à notre infolettre. Recevez l'actualité du jour, vue par Le Devoir.