Passer à la version normale du sitePasser à la version large du siteTaille d'écran
  • Facebook
  • Twitter
  • RSS
  • Connectez-vous
    Lettre

    10$ par mois, «c’est 10$ de moins sur autre chose»

    12 janvier 2018 | Jacques Nantel, professeur émérite, HEC Montréal Le 10 janvier 2017 | Montréal

    Voilà plus de 40 ans que j’analyse les budgets et la consommation des ménages d’ici. Je suis stupéfait par les propos de monsieur Benoit Dorais à propos du budget pour Montréal de l’administration Plante-Dorais.

     

    M. Dorais a tort de dire, comme il l’a fait à plusieurs reprises à la suite du dépôt du budget de son administration, que 10 $ par mois, « c’est 10 $ de moins sur autre chose ». Le budget familial de la majorité des Montréalais est déjà déficitaire. On dépense plus qu’on ne gagne. Ce qui explique pourquoi les ménages montréalais augmentent constamment leur endettement. Les chiffres sont clairs, taxer 118 $ de plus, c’est pelleter la dette de la municipalité dans la dette des ménages.













    Envoyer
    Fermer
    Les plus populaires


    Abonnez-vous à notre infolettre. Recevez l'actualité du jour, vue par Le Devoir.