Passer à la version normale du sitePasser à la version large du siteTaille d'écran
  • Facebook
  • Twitter
  • RSS
  • Connectez-vous
    Libre opinion

    Rêvons ensemble Montréal

    17 juillet 2017 |Collectif des ambassadrices et ambassadeurs de #Jeunesse375Mtl | Montréal
    «Ni le cynisme ambiant ni même les contraintes techniques n’ont atteint la confiance des jeunes Montréalais», estime le Collectif des ambassadrices et ambassadeurs de #Jeunesse375Mtl.
    Photo: Michaël Monnier Le Devoir «Ni le cynisme ambiant ni même les contraintes techniques n’ont atteint la confiance des jeunes Montréalais», estime le Collectif des ambassadrices et ambassadeurs de #Jeunesse375Mtl.

    En cette année du 375e anniversaire de la métropole, Montréal nous a offert une chance unique : recueillir et amplifier la voix de la jeunesse en prévision de son 400e anniversaire. Car si Montréal a aujourd’hui toutes les raisons de célébrer sa vivacité, elle se doit aussi de profiter de ce moment pour se remettre en question, s’améliorer et préparer son avenir. Voir loin, au-delà de l’horizon immédiat, nous a permis de saisir tout le potentiel de Montréal pour en faire une ville adaptée aux besoins et aux ambitions exprimés par les jeunes qui l’habitent.

     

    Depuis plusieurs mois, nous avons, avec le soutien du Forum jeunesse de l’île de Montréal et de nombreux partenaires, sillonné le territoire de Montréal afin d’aller à la rencontre de jeunes qui, s’ils n’ont pas tous le droit de vote, ne sont pas moins de fiers citoyens et citoyennes de cette ville. Que ce soit dans les cours d’école, dans les ruelles, dans un gymnase après un match de basketball ou dans une maison des jeunes, de vive voix ou sur Internet, nous avons eu le privilège d’échanger avec des centaines de jeunes Montréalaises et Montréalais.

     

    Au total, ce n’est pas une, mais bien quarante-cinq consultations que nous avons organisées. Cette démarche participative destinée aux jeunes Montréalaises et Montréalais âgés de 12 à 30 ans, la plus vaste à ce jour, nous a permis de constater à quel point nous avions des idées et des rêves en commun, peu importe notre arrondissement, peu importe nos origines.

     

    De l’ambition

     

    De cette démarche ont émergé 25 rêves qui font une large place à la démocratie, à la diversité et au développement. Qu’il soit question du vélo comme mode de vie, de ville intelligente, de la diversité sexuelle, du rayonnement international ou de la démocratie par, pour et avec les jeunes, chacun de ces rêves et les mesures nécessaires pour leur donner vie sont marqués par une même attitude face à l’avenir.

     

    La nouvelle génération a de l’ambition pour la métropole du Québec. Ni le cynisme ambiant ni même les contraintes techniques n’ont atteint la confiance des jeunes Montréalais. Bien au contraire, retrousser ses manches et imaginer ici un avenir prometteur pour une communauté qui est la nôtre est une constante auprès de ces jeunes. Pour préparer ce 400e anniversaire, il ne doit pas y avoir de défis insurmontables pour Montréal, ville de tous les possibles !

     

    Peu importe le domaine d’intervention, peu importe les jeunes consultés, le besoin de passer à l’action a été omniprésent tout au long de cette démarche. Cette génération veut à la fois faire entendre sa voix et mettre la main à la pâte. Les jeunes veulent, par exemple, que les institutions s’ouvrent, qu’on tienne compte de leurs besoins dans l’aménagement de leurs quartiers, que les écoles soient branchées à l’international, qu’on leur donne accès aux ressources cruciales pour développer leur entreprise et qu’on porte ces succès sur toute la planète.

     

    Ces jeunes veulent concevoir, construire, coder, designer, expérimenter et surtout contribuer. Pour nous, cela signifie qu’il faut se risquer à imaginer une autre forme d’engagement jeunesse. Tant le présent que l’avenir doivent appuyer le développement des politiques publiques, peu importe les paliers, sur une participation réelle et active de toutes les générations. Le Montréal de demain se développera en s’appuyant sur l’énergie d’aujourd’hui.

     

    Alors que notre mandat d’ambassadrices et d’ambassadeurs s’achève, nous savons que les graines de l’engagement qui ont été semées durant cette consultation vont continuer de prendre racine. Avec l’aide de la Ville de Montréal, de Concertation Montréal, du Forum jeunesse de l’île de Montréal et de ses 18 partenaires, nous avons vécu une expérience unique. Comme d’autres générations avant nous, nous avons le privilège de rêver Montréal.

     

    Comme d’autres générations, nous savons que ces rêves ne prendront forme que si et seulement si nous sommes plusieurs à avoir cette même ambition. Bien plus qu’une consultation, #Jeunesse375Mtl est une invitation à rêver ensemble Montréal et à passer à l’action. L’avenir s’annonce inspirant.

     

    Les ambassadrices et ambassadeurs de #Jeunesse375Mtl : Agathe Plez (Outremont), Angelo Molhem (Verdun), Anissa Capilnean (Anjou), Anne Xuan-Lan Nguyen (Ville-Marie), Ben Lumière (LaSalle), Céline Juppeau (Le Plateau-Mont-Royal), Daphné-Anne Takpanie (Rosemont–La Petite-Patrie), Ernest Edmond Jr. (Rivière-des-Prairies–Pointe-aux-Trembles), Houda Rachdaoui (Saint-Léonard), Ikram Mecheri (Le Sud-Ouest), Kharoll-Ann Souffrant (Pierrefonds-Roxboro), Mada Liyous (Ahuntsic-Cartierville), Marc-André Ross (Villeray–Saint-Michel–Parc-Extension), Martin Sorto-Ventura (Montréal-Nord), Maude Massicotte (Mercier–Hochelaga-Maisonneuve), Nizar El Barqaoui (Saint-Laurent), Philippe Boucher (L’île-Bizard–Sainte-Geneviève), Taharima Habib (Côte-des-Neiges–Notre-Dame-de-Grâce) et Younes Boukala (Lachine).













    Envoyer
    Fermer
    Les plus populaires


    Abonnez-vous à notre infolettre. Recevez l'actualité du jour, vue par Le Devoir.