Passer à la version normale du sitePasser à la version large du siteTaille d'écran
  • Facebook
  • Twitter
  • RSS
  • Amis du Devoir
    Connectez-vous

    Les flammes poursuivent leur avancée meurtrière en Californie

    13 octobre 2017 | Le Devoir - Avec l'Agence France-Presse | États-Unis
    Jeudi, la situation en Californie a empiré avec la progression rapide des feux, qui pour la grande majorité restaient hors de contrôle.
    Photo: Kent Porter / The Press Democrat via Associated Press Jeudi, la situation en Californie a empiré avec la progression rapide des feux, qui pour la grande majorité restaient hors de contrôle.

    Les flammes continuaient jeudi de dévorer habitations et terres fertiles du nord de la Californie, malgré les efforts de milliers de pompiers luttant contre de gigantesques incendies dont le bilan en vies humaines ne cesse de s’alourdir, avec au moins 27 morts.

     

    « L’hôtel que je gère est évacué depuis mercredi. Sur mes 400 employés, 300 sont touchés par les incendies, dont 2 ont perdu leur maison », raconte Rick Corcoran, un Québécois qui réside à Sonoma depuis cinq ans.

     

    Le directeur général de l’hôtel Fairmont de cette ville viticole a dû évacuer tous ses clients avec une vingtaine d’employés seulement.

     

    « Le premier matin d’évacuation, il y avait 90 % des employés à l’horaire qui n’ont pas pu se rendre au travail parce que soit ils devaient évacuer leur propre résidence, soit les routes étaient bloquées. Nous avions 500 clients à évacuer, ils ont été très compréhensifs. L’évacuation s’est faite dans le calme », mentionne M. Corcoran.

     

    Catastrophe

     

    Jeudi, la situation en Californie a empiré avec la progression rapide des feux, qui pour la grande majorité restaient hors de contrôle. Les rafales compliquaient les efforts des quelque 8 000 pompiers combattant 21 foyers qui ont déjà dévoré près de 78 000 hectares et 3 500 bâtiments (maisons et commerces).
     

     

    « Nous sommes loin d’en avoir fini avec cette catastrophe », a déclaré le responsable de la lutte contre les incendies pour la Californie, Ken Pimlott.

     

    La situation devrait rester difficile. « Des vents secs soufflant en rafales et une humidité basse vont continuer à gêner les efforts des pompiers, en particulier entre vendredi soir et la nuit de samedi », a mis en garde la météo locale.

     

    « Cela veut dire que nos incendies vont continuer à brûler de façon erratique, ils peuvent potentiellement changer de direction à n’importe quel moment », a prévenu Ken Pimlott.

     

    Évacuation volontaire

     

    Le « Tubbs Fire », un des incendies à cheval sur les comtés de Napa et Sonoma, n’était toujours circonscrit qu’à 10 % jeudi soir après avoir déjà réduit en cendres près de 14 000 hectares, selon le service des pompiers de Californie (Calfire).

     

    M. Corcoran a toutefois l’intention de rester dans sa résidence le plus longtemps possible. Pour le moment, le secteur où il habite est visé par une évacuation volontaire.

     

    « Mes valises sont prêtes, elles sont dans l’auto. Nous sommes bien informés de la progression des feux, dès qu’il y a du nouveau, on reçoit une alerte sur nos téléphones », explique-t-il.

    Mes valises sont prêtes, elles sont dans l'auto
    Rick Corcoran, un Québécois qui réside à Sonoma depuis cinq ans
     

    Le comté de Sonoma est actuellement le plus affecté avec 15 morts et environ 400 personnes encore signalées comme disparues, selon le shérif Robert Giordano.

     

    Avertissant que les zones évacuées étaient encore « extrêmement dangereuses », le shérif a annoncé que les efforts avaient été renforcés pour retrouver les dépouilles d’éventuelles victimes, notamment grâce à l’aide de chiens spécialement entraînés.

     

    Mais il s’agit d’un « processus lent » à cause des feux encore actifs, et les identifications sont compliquées, a poursuivi Robert Giordano : « Nous avons trouvé des corps complètement intacts et nous avons trouvé des corps dont il ne restait plus que des cendres et des os. »

     

    Huit autres personnes sont décédées dans le comté de Mendocino, deux dans le comté de Yupa et deux à Napa.

     

    Les quelque 5 000 habitants de la petite ville touristique de Calistoga, célèbre pour ses bains et ses vignobles, ont dû partir. Et des quartiers entiers de Santa Rosa, 175 000 habitants, ont été réduits en cendres.













    Envoyer
    Fermer
    Les plus populaires


    Abonnez-vous à notre infolettre. Recevez l'actualité du jour, vue par Le Devoir.