Passer à la version normale du sitePasser à la version large du siteTaille d'écran
  • Facebook
  • Twitter
  • RSS
  • Connectez-vous

    Esplanade des Mosquées: les fidèles musulmans refusent d’utiliser les détecteurs de métal

    18 juillet 2017 | Majeda El-Batsh - Agence France-Presse à Jérusalem | Actualités internationales
    Comme dimanche, des centaines de musulmans ont prié à l’extérieur de deux des entrées du site pour protester contre l’installation des détecteurs de métaux.
    Photo: Mahmoud Illean Associated Press Comme dimanche, des centaines de musulmans ont prié à l’extérieur de deux des entrées du site pour protester contre l’installation des détecteurs de métaux.

    Les fidèles musulmans ont refusé lundi, à l’appel des autorités religieuses palestiniennes, de se rendre sur l’esplanade des Mosquées à Jérusalem afin de protester contre l’installation imposée par Israël de détecteurs de métal aux entrées de ce lieu saint.

     

    Israël a décidé d’installer les détecteurs après une attaque à l’arme à feu vendredi dans la vieille ville de Jérusalem au cours de laquelle deux policiers israéliens ont été tués par trois Arabes israéliens, abattus ensuite par les forces de sécurité. La police a affirmé que les assaillants étaient venus de l’esplanade.

     

    L’esplanade, troisième lieu saint de l’islam qui abrite la mosquée Al-Aqsa et le dôme du Rocher, était pratiquement vide lundi. Seuls quelques touristes et visiteurs juifs s’y sont rendus, selon une journaliste de l’AFP sur place.

    Photo: Thomas Coex Agence France-Presse La mosquée Al-Aqsa, à Jérusalem

    Comme dimanche, des centaines de musulmans ont prié à l’extérieur de deux des entrées du site pour protester contre l’installation des détecteurs de métal. « Pour toi, mosquée Al-Aqsa, nous sacrifions notre âme et notre sang », ont scandé les fidèles en signe de protestation à la fin de la prière. La police leur a ensuite demandé d’évacuer les lieux.

     

    Après l’attaque anti-israélienne, le premier ministre israélien Benjamin Nétanyahou a pris la décision exceptionnelle d’interdire vendredi et samedi l’accès à l’esplanade. Il a décidé de la rouvrir dimanche après avoir ordonné d’y renforcer les mesures de sécurité en installant caméras et détecteurs de métal, sans consulter le Waqf, l’organisme palestinien chargé des biens musulmans.

     

    Au total, cinq portes équipées de détecteurs et menant au lieu saint ont été rouvertes. « Nous travaillons pour installer des détecteurs aux abords des portes restantes », a indiqué la police israélienne.

     

    Les responsables du Waqf ont persisté dans leur refus d’entrer sur l’esplanade en passant par ces détecteurs. « Nous n’accepterons pas qu’Israël crée un précédent », a dit Nasser Najib, l’un des gardiens employés par le Waqf depuis 31 ans.

    Photo: Thomas Coex Agence France-Presse L’esplanade des Mosquées, troisième lieu saint de l’islam, était pratiquement vide lundi.

    Dans un communiqué conjoint, les mouvements islamistes Hamas et le Jihad islamique ont appelé les Palestiniens à des manifestations pour protester contre les mesures israéliennes.

     

    « Nous appelons à la fin de toutes les mesures sionistes et [exhortons] le gouvernement extrémiste à retirer ses mains de la mosquée bénie d’Al-Aqsa », ont-ils indiqué.

     

    Dimanche soir, des affrontements ont eu lieu entre policiers et Palestiniens qui s’étaient rassemblés à l’extérieur d’une des portes du site. Selon le Croissant-Rouge palestinien, 17 personnes ont été blessées.

     

    La tension provoquée par cette attaque s’est également fait sentir en Israël. Deux mosquées ont été la cible d’attaques lundi dans la localité de Mughar dans le nord d’Israël, où la police a indiqué avoir déployé des renforts.

     

    L’un des deux policiers israéliens tués vendredi à Jérusalem vivait à Mughar, ont indiqué les médias. Il était de confession druze.

     

    Depuis l’attentat de Jérusalem, les tensions sont fortes entre Druzes et musulmans qui cohabitent à Mughar et la police s’inquiète d’une possible escalade.













    Envoyer
    Fermer
    Les plus populaires


    Abonnez-vous à notre infolettre. Recevez l'actualité du jour, vue par Le Devoir.