Passer à la version normale du sitePasser à la version large du siteTaille d'écran
  • Facebook
  • Twitter
  • RSS
  • Connectez-vous

    Metro se déleste d’une partie de son placement dans Couche-Tard

    Après la transaction avec Jean Coutu, le chef de la direction financière de Metro, François Thibault, avait laissé entendre que l’entreprise pourrait se délester de son placement au moment venu.
    Photo: Ryan Remiorz La Presse canadienne Après la transaction avec Jean Coutu, le chef de la direction financière de Metro, François Thibault, avait laissé entendre que l’entreprise pourrait se délester de son placement au moment venu.

    Une semaine après avoir annoncé l’acquisition du Groupe Jean Coutu, Metro a décidé de liquider une partie du placement qu’il détient dans Alimentation Couche-Tard, ce qui permettra à l’épicier de récolter 1,55 milliard.

     

    L’entreprise a indiqué mercredi, après la clôture des marchés, qu’elle comptait céder 11,4 millions d’actions de catégories A et B pour un montant de 650 millions à un groupe piloté par la Financière Banque Nationale et BMO Marchés des capitaux. La chaîne de supermarchés vendra également, au cours des deux prochains jours, le même nombre d’actions à une filiale de la Caisse de dépôt et placement du Québec.

     

    Par ailleurs, Couche-Tard a accepté de racheter, à des fins d’annulation, 4,37 millions de ses actions détenues par Metro pour environ 250 millions.

     

    Dans toutes ces transactions, le prix de vente des actions de Couche-Tard s’élevait à 57,17 $. À la Bourse de Toronto, le titre de Couche-Tard de catégorie B a clôturé mercredi à 58,94 $, en hausse de 12 ¢.

     

    Au terme de ces transactions, Metro détiendra 5,1 millions d’actions à droits de vote multiples de l’exploitant de dépanneurs et de stations-service, ce qui représente 3,9 % des actions de catégorie A et 0,9 % des titres en circulation. «Les actions vendues par Metro en vertu de ces transactions représentent environ 85 % des 32 millions d’actions qu’elle détenait avant la transaction», peut-on lire.

     

    En annonçant la transaction avec Jean Coutu le 2 octobre, Metro avait indiqué disposer d’ententes de crédit d’environ 3,4 milliards avec trois institutions financières afin de financer la transaction. Au cours d’une conférence avec les analystes, le chef de la direction financière de l’entreprise, François Thibault, avait laissé entendre que Metro pourrait se délester de son placement au moment venu, sans fournir d’échéancier précis.

     

    L’entreprise issue du regroupement de Jean Coutu et Metro générera des ventes annuelles d’environ 16 milliards et exploitera plus de 1300 supermarchés et pharmacies au Québec, en Ontario ainsi qu’au Nouveau-Brunswick.

    Metro investit 400 millions en Ontario Le géant québécois Metro a annoncé mercredi un investissement prévu de 400 millions sur six ans dans son réseau de distribution en Ontario. Cette décision entraînera une perte estimée à environ 180 emplois à temps plein et 100 emplois à temps partiel à compter de 2021. Metro a indiqué qu’elle offrira aux personnes touchées par cette décision une série de mesures de transition. L’entreprise modernisera ses activités à Toronto entre 2018 et 2023 en construisant un nouveau centre de distribution pour les produits frais ainsi qu’un nouveau centre de distribution pour les produits surgelés. Les deux installations bénéficieront d’améliorations technologiques, comme l’automatisation.













    Envoyer
    Fermer
    Les plus populaires


    Abonnez-vous à notre infolettre. Recevez l'actualité du jour, vue par Le Devoir.