Passer à la version normale du sitePasser à la version large du siteTaille d'écran
  • Facebook
  • Twitter
  • RSS
  • Connectez-vous

    «Tout le monde en parlait» quitte les ondes de Radio-Canada

    14 novembre 2017 |Philippe Papineau | Télévision
    Une image d'archives du déluge au Saguenay présentée à l'émission «Tout le monde en parlait» en juillet 2013.
    Photo: Radio-Canada Une image d'archives du déluge au Saguenay présentée à l'émission «Tout le monde en parlait» en juillet 2013.

    L’émission d’affaires publiques Tout le monde en parlait, basée sur les archives radio-canadiennes, sera retirée officiellement des ondes à la fin du mois de mars, a appris Le Devoir. Radio-Canada souhaite plutôt faire vivre son patrimoine au gré de l’actualité quotidienne.

     

    La fin de Tout le monde en parlait a été approuvée par Michel Cormier, le directeur de l’information de Radio-Canada. Les quatre derniers épisodes de l’émission — dont trois se pencheront sur le Stade olympique — seront diffusés d’ici le 31 mars.

     

    L’émission qui attirait entre 300 000 et 500 000 personnes était au ralenti depuis 2015, sa case horaire « printemps-été » ayant été occupée lors des deux dernières années par Remue-ménage, une émission consacrée à la famille et animée par Karina Marceau.

     

    « On n’en produira plus [d’émissions de Tout le monde en parlait] parce qu’on souhaite plutôt faire une valorisation de nos archives au quotidien, dans le but d’enrichir la perspective sur l’actualité autant sur nos plateformes numériques que dans nos émissions d’information », explique au Devoir Marc Pichette, premier directeur des relations publiques et de la promotion à Radio-Canada.

     

    Selon M. Pichette, la direction de l’information considère que Radio-Canada « va exposer plus de gens à ses archives, et [...] va ainsi mieux s’arrimer à la façon dont les gens consomment maintenant de l’information ».

     

    Au bout du compte, le secteur des affaires publiques comptera une émission de moins, confirme M. Pichette. « Mais il ne faut pas oublier que la direction de l’information travaille toujours sur de nouveaux projets. Qui sait ce qui va venir dans le futur. »

     

    Les employés de l’émission ne perdent pas leur emploi, mais seront affectés à d’autres projets, précise Radio-Canada.

     

    Tout le monde en parlait a été créé en 2006, et se servait des archives du diffuseur public pour éclairer un fait de société, un enjeu, une actualité. « Le but est d’actualiser des “batailles” qui ont eu un impact important à leur époque, qui ont une résonance actuelle et qui, malgré tout, sont tombées dans l’oubli », précise le site Web de l’émission.

     

    Le tout premier épisode était animé par Anne-Marie Dussault, et traitait de la difficile naissance de l’assurance maladie au Québec avec Claude Castonguay. Tout le monde en parlait a eu plusieurs animateurs, dont Guy Gendron, Gilles Gougeon et Solveig Miller.

     

    Radio-Canada mise aussi beaucoup sur des émissions de variétés pour la valorisation de ses archives. Vox Pop, animée par André Robitaille et produite au privé, répond à ce créneau, tout comme Les enfants de la télé et Rétroviseur, animées par Véronique Cloutier.

    ****

    Précision après la mise en ligne: On nous signale que lors de la première saison de «Tout le monde en parlait» l'animation changeait à chaque semaine. Par la suite, Anne-Marie Dussault a présenté la série de façon régulière.

     













    Envoyer
    Fermer
    Les plus populaires

    Abonnez-vous à notre infolettre. Recevez l'actualité du jour, vue par Le Devoir.