Passer à la version normale du sitePasser à la version large du siteTaille d'écran
  • Facebook
  • Twitter
  • RSS
  • Connectez-vous
    Vitrine musique

    Small Believer, Anna Tivel

    13 octobre 2017 |Geneviève Tremblay | Musique

    Anna Tivel est une raconteuse qui incarne l’Amérique de la solitude et des vies ordinaires. Small Believer, son quatrième album, reste fidèle à sa manière, soit sortir de leur anonymat mortel ces étrangers dont on ne sait a priori rien. Avec une douceur brute (pensez : une poétesse en spasmes de guitare), la musicienne américaine déploie ou murmure ses mélodies, les jetant parfois brièvement dans les aigus (Blue World, avec frissons). Il y a un peu de Steph Cameron dans ses histoires sur les éclopés, les abandonnés, les chômeurs, les chercheurs d’une raison de vivre en errance dans cette Amérique dont on parlait — mais son environnement sonore est plus ample, moins nerveux. De simples guitares, acoustiques comme électriques, accompagnées d’ajouts très subtils (lap steel, glockenspiel, orgue, banjo), font l’enveloppe de cet album bouleversant. Il y a l’éloquence d’Illinois et les superbes percussions d’All Along, autant de battements d’un coeur trop plein, pour statuer : une belle voix.
     

    Small Believer
    ★★★ 1/2
    Anna Tivel, Fluff & Gravy Records












    Envoyer
    Fermer
    Les plus populaires

    Abonnez-vous à notre infolettre. Recevez l'actualité du jour, vue par Le Devoir.