Passer à la version normale du sitePasser à la version large du siteTaille d'écran
  • Facebook
  • Twitter
  • RSS
  • Amis du Devoir
    Connectez-vous

    LivresFlux RSS de la section Livres

      Signature de la Constitution canadienne par la reine Elizabeth II, en présence du premier ministre Pierre Elliott Trudeau, en avril 1982. L’analyse par Dalie Giroux de l’aberrante continuité occulte entre l’ancien colonialisme de Londres et le nationalisme actuel d’un Parti québécois dégénéré est troublante.
      Politique

      Pour en finir avec le complexe de l’infériorisé

      7 octobre 2017 | Michel Lapierre | Livres
      «Prendre la vie politique québécoise par le bout de son épaisseur culturelle », voilà l’intention de la politologue Dalie Giroux dans Le Québec brûle en enfer, livre qu’elle présente comme un...
      «Prendre la vie politique québécoise par le bout de son épaisseur culturelle », voilà l’intention de...
      0 réactions | 10 votes
      Dans «L’empereur à pied», Charif Majdalani place l’humanité face à elle-même.
      Fiction libanaise

      Les mille et une fables d’un serment fou

      7 octobre 2017 | Yannick Marcoux | Livres | ★★★ 1/2
      L’aventure humaine est le fruit de lignages qui remontent à des milliards d’années, et à la responsabilité de ce legs génétique s’ajoute parfois celle d’honorer la volonté de nos ancêtres. C’est ce...
      L’aventure humaine est le fruit de lignages qui remontent à des milliards d’années, et à la...
      0 réactions | 1 votes
      Kamel Daoud maîtrise la langue avec cette pudeur et cette élégance qui caractérise les grands.
      Fiction algérienne

      La langue de Kamel Daoud contre l’obscurantisme

      7 octobre 2017 | Fabien Deglise | Livres | ★★★★
      Pour lui, la misère et la pauvreté dans l’Algérie d’avant l’indépendance ne peuvent s’écrire autrement que comme suit : « On suçait les os, on volait les racines aux arbres. Les cheveux tombaient à...
      Pour lui, la misère et la pauvreté dans l’Algérie d’avant l’indépendance ne peuvent s’écrire...
      0 réactions | 4 votes
      À l’aube de la Seconde Guerre mondiale, l’intérêt des Allemands pour Anticosti plonge le Canada dans une psychose nationale.
      Histoire

      Anticosti dans la mire des «Boches»

      7 octobre 2017 | Dave Noël | Livres | ★★★
      En 1937, l’île d’Anticosti est dans la mire d’un groupe d’investisseurs allemands en quête de bois pour alimenter l’industrie forestière du IIIe Reich. L’inspection de ses côtes par les « Boches »...
      En 1937, l’île d’Anticosti est dans la mire d’un groupe d’investisseurs allemands en quête de bois...
      1 réaction | 2 votes
      Avec «Le rose des temps», Yolande Villemaire signe un roman qui se veut ambitieux.
      Fiction québécoise

      Les mondes ésotériques de Yolande Villemaire

      7 octobre 2017 | Caroline Jarry | Livres | ★★ 1/2
      Un « ovni littéraire », dit la maison d’édition Druide au sujet du plus récent roman de Yolande Villemaire : c’est le moins qu’on puisse dire. Comment rendre compte de ce pavé de 500 pages qui nous...
      Un « ovni littéraire », dit la maison d’édition Druide au sujet du plus récent roman de Yolande...
      0 réactions | 0 votes
      Olivia Tapiero
      Fiction québécoise

      Se jeter en bas d’un édifice avec Olivia Tapiero

      7 octobre 2017 | Dominic Tardif | Livres | ★★ 1/2
      «Il n’est pas question du moment où on regarde l’homme qui tombe mais de ce qui subsiste dans la répétition de cette image », écrit Olivia Tapiero dans Phototaxie, au sujet de la fascination de celui...
      «Il n’est pas question du moment où on regarde l’homme qui tombe mais de ce qui subsiste dans la...
      0 réactions | 0 votes
      Emmanuel Bouchard compose à petites touches discrètes et sans faire d’éclats un univers à la tonalité surtout méditative.
      Fiction québécoise

      Dans les fissures des quotidiens un peu trop lisses

      7 octobre 2017 | Christian Desmeules | Livres | ★★★
      Exposant les fissures à la surface trop lisse du quotidien le temps des dix-sept nouvelles courtes qui forment Les faux mouvements, Emmanuel Bouchard cherche à rendre visible ce qui peut échapper au...
      Exposant les fissures à la surface trop lisse du quotidien le temps des dix-sept nouvelles courtes...
      0 réactions | 0 votes
      Dans «Cheval Indien», Wagamese lève le voile à son tour sur l’une des pires histoires d’horreur du XXe siècle au Canada.
      Fiction canadienne

      Richard Wagamese écrit la violence du déracinement culturel imposé aux autochtones

      7 octobre 2017 | Christian Desmeules | Livres | ★★★ 1/2
      Avec le décès en mars dernier de l’écrivain ojibwé de langue anglaise Richard Wagamese, le Canada perdait sans contredit l’une de ses voix autochtones les plus fortes.   Sorti à l’origine en 2012 en...
      Avec le décès en mars dernier de l’écrivain ojibwé de langue anglaise Richard Wagamese, le Canada...
      0 réactions | 2 votes
      Kazuo Ishiguro, mieux connu pour son livre «Les vestiges du jour», a reçu le prix Nobel de littérature jeudi.

      Le romancier Kazuo Ishiguro reçoit le prix Nobel de littérature

      6 octobre 2017 | Fabien Deglise | Livres
      Le romancier britannique d’origine japonaise succède ainsi à Bob Dylan, qui l’an dernier a été exposé à la même reconnaissance, mais aussi à Svetlana Alexievitch, Patrick Modiano, Alice Munro et aux 110 autres nobélisés avant lui.
      Le romancier britannique d’origine japonaise succède ainsi à Bob Dylan, qui l’an dernier a été exposé à la même reconnaissance, mais aussi à Svetlana Alexievitch, Patrick Modiano, Alice Munro et aux 110 autres nobélisés avant lui.
      0 réactions | 4 votes
    • Michel Tremblay, lauréat du prix Prince Pierre de Monaco

      6 octobre 2017 | Le Devoir | Livres
      Michel Tremblay a reçu jeudi le prix littéraire Prince Pierre de Monaco pour l’ensemble de son oeuvre. Celui qui est considéré comme « le père du théâtre québécois » s’est vu remettre ce prestigieux...
      Michel Tremblay a reçu jeudi le prix littéraire Prince Pierre de Monaco pour l’ensemble de son...
      0 réactions | 0 votes
      Fabien Deglise, du «Devoir», et Émilie Perreault, du 98,5 FM

      Dix incontournables de l’automne littéraire

      5 octobre 2017 | | Livres
      «Le Devoir» et le 98,5 FM dévoilent leur sélection de livres à lire avant que tout le monde se mette à en parler.
      «Le Devoir» et le 98,5 FM dévoilent leur sélection de livres à lire avant que tout le monde se mette à en parler.
      0 réactions | 2 votes
      Normand Baillargeon se définit comme un flexitarien en matière d’alimentation.

      Nourrir la panse et la pensée avec Normand Baillargeon

      5 octobre 2017 | Annabelle Caillou | Livres
      «S’alimenter est une nécessité dont nous avons fait un plaisir, autour de laquelle nous avons élaboré des rituels, et qui invite chacun de nous à se faire un peu philosophe», écrit d’emblée Normand Baillargeon dans son livre. 
      «S’alimenter est une nécessité dont nous avons fait un plaisir, autour de laquelle nous avons élaboré des rituels, et qui invite chacun de nous à se faire un peu philosophe», écrit d’emblée Normand Baillargeon dans son livre. 
      0 réactions | 24 votes
      Une murale de l'artiste brésilien Eduardo Kobra à Minneapolis en hommage à Bob Dylan, qui a remporté le Nobel de littérature en 2016.

      Nobel de littérature: vers un choix consensuel après Dylan?

      4 octobre 2017 22h33 | Hélène Dauschy - Agence France-Presse | Livres

      En 2016, les académiciens suédois ont dérogé aux canons Nobel en couronnant le pape de la contre-culture américaine. On prédit cette année un retour à la lettre du prix.

      En 2016, les académiciens suédois ont dérogé aux canons Nobel en couronnant le pape de la contre-culture américaine. On prédit cette année un retour à la lettre du prix.

      0 réactions | 1 votes
      Orhan Pamuk vient de publier «Cette chose étrange en moi», qui raconte Istanbul sur une période de 40 ans.
      Entrevue

      Orhan Pamuk: Istanbul dans la peau

      3 octobre 2017 | Danielle Laurin | Livres
      Dans son nouveau roman, «Cette étrange chose en moi», l’auteur de 65 ans trace un portrait de sa ville natale, Istanbul. Sur quatre décennies. Jusqu’à 2012.
      Dans son nouveau roman, «Cette étrange chose en moi», l’auteur de 65 ans trace un portrait de sa ville natale, Istanbul. Sur quatre décennies. Jusqu’à 2012.
      2 réactions | 11 votes
    Abonnez-vous à notre infolettre. Recevez l'actualité du jour, vue par Le Devoir.