Passer à la version normale du sitePasser à la version large du siteTaille d'écran
  • Facebook
  • Twitter
  • RSS
  • Amis du Devoir
    Connectez-vous

    Le romancier Kazuo Ishiguro reçoit le prix Nobel de littérature

    L’Académie suédoise a salué l’intégrité de cet auteur fasciné par la mémoire et les manipulations

    6 octobre 2017 |Fabien Deglise | Livres
    Kazuo Ishiguro, mieux connu pour son livre «Les vestiges du jour», a reçu le prix Nobel de littérature jeudi.
    Photo: Alastair Grant Associated Press Kazuo Ishiguro, mieux connu pour son livre «Les vestiges du jour», a reçu le prix Nobel de littérature jeudi.

    Sa prophétie vient étrangement de se réaliser. En décembre dernier, dans les pages du quotidien The Guardian, le romancier britannique d’origine japonaise Kazuo Ishiguro s’est montré lucide face à un monde en mutation qui, sous l’effet de la révolution sociale et technologique en cours, serait sur le point, selon lui, de faire apparaître « des humains supérieurs à d’autres ». L’article parlait de manipulations génétiques et sondait leurs conséquences sur les valeurs fondamentales de l’humanité.

     

    Jeudi, l’auteur des Vestiges du jour, Prix Booker en 1990, n’a finalement pas eu besoin de technologies ni d’édition de son génome pour devenir plus que ce qu’il était déjà, simplement de l’Académie suédoise qui, depuis Stockholm, lui a décerné le prix Nobel de littérature, cuvée 2017. Elle l’a qualifié au passage d’écrivain « d’une très grande intégrité » qui « a révélé, dans des romans d’une grande force émotionnelle, l’abîme sous notre illusoire sentiment de confort dans le monde », a dit la secrétaire perpétuelle de la prestigieuse organisation, Sara Danius.

     

    Kazuo Ishiguro succède ainsi à Bob Dylan, qui l’an dernier a été exposé à la même reconnaissance, mais aussi à Svetlana Alexievitch, Patrick Modiano, Alice Munro et aux 110 autres nobélisés avant lui, honorés depuis 1901.

     

    « C’est un honneur magnifique, a indiqué le principal intéressé à la BBC, dans les minutes qui ont suivi l’annonce de cette nobelisation, principalement parce que cela signifie que je marche dans les traces des plus grands écrivains de tous les temps. C’est une reconnaissance fantastique. »

     

    Hybridité

     

    Romancier singulier à l’identité double et composite, Kazuo Ishiguro est né dans la ville japonaise dévastée par la bombe atomique, Nagasaki, en 1954, avant d’émigrer avec ses parents en Grande-Bretagne en 1960.

     

    Après deux premiers romans remarqués publiés dans les années 1980 (Lumière pâle sur les collines et Un artiste du monde flottant), l’homme atteint un premier sommet en 1989 avec Les vestiges du jour, oeuvre intimiste qui suit le quotidien d’un majordome et d’une gouvernante dévoués dans une résidence huppée de l’Angleterre de l’entre-deux-guerres. Tous deux sont les témoins privilégiés des dessous de la politique étrangère britannique. L’objet littéraire a été porté au grand écran par James Ivory en 1993, avec Anthony Hopkins et Emma Thompson dans les rôles principaux.

     

    Auteur insaisissable capable de varier le style et le ton d’une oeuvre à une autre — il a fréquenté le récit historique, a frayé avec la science-fiction et avec la fable à saveur médiévale —, tout en restant centré sur des marottes fortes comme la mémoire, la manipulation, la construction des réalités, Kazuo Ishiguro a une hybridité que les 18 jurés du Nobel ont saluée. « Si vous mélangez Jane Austen avec Franz Kafka, vous obtenez Kazuo Ishiguro », a dit Mme Danius, dans une entrevue diffusée en direct sur YouTube jeudi matin, en affirmant avoir « beaucoup aimé » son dernier roman, Le géant enfoui, publié en 2015.

     

    Métaphore de notre présent sous tension en quête de lui-même, le roman, aux forts accents de légendes arthuriennes, construit un monde improbable où les souvenirs collectifs des habitants d’un village sont littéralement perdus dans la brume produite par une dragonne cachée dans la montagne. L’obscurantisme, les réalités alternatives et les violences interethniques qu’il fait naître habitent ce roman fort qui trouve toujours son ancrage dans le ici-maintenant. « Tous ses livres sont formidables, a indiqué Mme Danius. Il cherche vraiment à comprendre le passé », mais aussi à saisir ce qu’il faut y conserver et y oublier « pour survivre comme individu et comme société ».

     

    L’attribution du Nobel de littérature à Kazuo Ishiguro s’est faite une nouvelle fois à la surprise générale alors que, depuis le début de la semaine, plusieurs autres noms ont hanté les discussions prédictives sur le sujet. Parmi eux, celui de la Canadienne Margaret Atwood et du Japonais Haruki Murakami. À la question « Comment croyez-vous que cette nomination va être accueillie par le monde, et ce, un an après l’intronisation, mal digérée par plusieurs observateurs de la scène littéraire, du chanteur Bob Dylan ? », Sara Danius a répondu : « Cela va rendre le monde heureux. »

    La musique dans les mots de Kazuo Ishiguro Il est entré en littérature à l’âge de 28 ans, mais c’est dans le monde de la musique que le nouveau Nobel rêvait d’entrer lors de son adolescence, époque de sa vie où sa guitare ne le quittait jamais. Ceci explique donc cela, mais aussi la présence forte de la musique dans les oeuvres du romancier. En 1997, L’inconsolé, oeuvre kafkaïenne s’il en est une, suit Ryder, pianiste d’envergure internationale, dans sa débâcle avec sa mémoire et le monde autour de lui lors d’un récital en Europe centrale. Dans Auprès de moi toujours (2006), Kathy, personnage principal, cherche à surmonter les douleurs persistantes de sa jeunesse en écoutant le même disque sans relâche, alors que Nocturnes, publié en 2009, se construit autour de « Cinq nouvelles de musique au crépuscule ». Étrange coïncidence, le Nobel de littérature qui succède à Bob Dylan habite lui aussi l’univers des Lettres et de la chanson, lui qui écrit régulièrement des chansons pour son amie, l’artiste jazz américaine Stacey Kent.












    Envoyer
    Fermer
    Les plus populaires

    Abonnez-vous à notre infolettre. Recevez l'actualité du jour, vue par Le Devoir.