Passer à la version normale du sitePasser à la version large du siteTaille d'écran
  • Facebook
  • Twitter
  • RSS
  • Connectez-vous

    Mauvais début d’année pour le livre numérique

    9 août 2017 |Le Devoir | Livres

    Si l’on compare mois à mois les chiffres de l’année 2016 et ceux du début de 2017, les ventes de livres numériques sont en baisse dans la province, selon les statistiques cumulées par l’Observatoire de la culture et des communications du Québec. La variation du cumulatif du nombre d’exemplaires vendus y bouge de -18 % en janvier à -21 % en mars ; 115 633 exemplaires ont trouvé preneur pendant cette période, alors que pour toute l’année 2016, 520 295 livres numériques ont été achetés ici. Sylvie Marceau, de l’Institut de la statistique du Québec, rappelle que ces chiffres sont déclarés par des librairies et agrégateurs québécois seulement — excluant dans la foulée les ventes faites ici par Amazon et consorts. « On ne voit pas là l’ensemble des livres québécois vendus ; il y en a plus que ça. Ce sont les ventes par des entreprises québécoises, dont des ventes faites à l’étranger par des entreprises d’ici. Ça donne un bon portrait de ce qui transite par des entreprises québécoises. » Ces ventes semblent rester très loin de la croissance anticipée il y a quelques années, qui prévoyait un rapide remplacement du livre traditionnel. « On n’est pas dans des taux de croissance dans les deux chiffres », illustre Mme Marceau.













    Envoyer
    Fermer
    Les plus populaires

    Abonnez-vous à notre infolettre. Recevez l'actualité du jour, vue par Le Devoir.