Passer à la version normale du sitePasser à la version large du siteTaille d'écran
  • Facebook
  • Twitter
  • RSS
  • Amis du Devoir
    Connectez-vous

    L’étranger, Martin Campbell

    13 octobre 2017 |Manon Dumais | Cinéma

    Sa fille tuée dans un attentat terroriste revendiqué par une cellule inconnue de l’IRA, un modeste restaurateur chinois au passé tragique (Jackie Chan) traque un politicien irlandais (Pierce Brosnan), lui-même ex-membre de l’IRA, afin de connaître l’identité des assassins. Adaptation du roman de Stephen Leather, The Chinaman, ce thriller bien ficelé de Martin Campbell (GoldenEye, Casino Royale) comprend certes des explosions spectaculaires, des scènes de combat musclées et un climat de paranoïa palpable, mais ce n’est pas là qu’il puise sa force. De fait, le mystère entourant les rouages de l’organisation terroriste est parfaitement entretenu jusqu’à la fin. S’il se complaît parfois dans la violence graphique, L’étranger ne néglige pas d’explorer les dommages collatéraux des actes criminels. Enfin, s’ils ont peu de temps ensemble à l’écran, Chan et Brosnan forment un tandem aussi efficace qu’inattendu, le film dévoilant des facettes méconnues de leur jeu.

    L’étranger (V.F. de The Foreigner)
    ★★★
    Thriller de Martin Campbell. Avec Jackie Chan, Pierce Brosnan, Rufus Jones, Charlie Murphy, Orla Brady et Rory Fleck-Byrne. Royaume-Uni–Chine–États-Unis, 2017, 114 minutes.












    Envoyer
    Fermer
    Les plus populaires

    Abonnez-vous à notre infolettre. Recevez l'actualité du jour, vue par Le Devoir.