Passer à la version normale du sitePasser à la version large du siteTaille d'écran
  • Facebook
  • Twitter
  • RSS
  • Amis du Devoir
    Connectez-vous

    CinémaFlux RSS de la section Cinéma

      L'acteur Roger Moore et sa femme, Kristina Tholstrup, lors d'un gala à Monaco en septembre 2015

      Roger Moore, icône cinématographique du «gentleman» anglais, est mort

      23 mai 2017 14h36 | Agence France-Presse | Cinéma

      Pour les étrangers, il était l’archétype du gentleman anglais : l’acteur britannique Roger Moore, immortalisé par la série télévisée Le Saint et par sept James Bond 007, s’est éteint mardi en Suisse à l’âge de 89 ans des suites d’un cancer.

      Pour les étrangers, il était l’archétype du gentleman anglais : l’acteur britannique Roger Moore, immortalisé par la série télévisée Le Saint et par sept James Bond 007, s’est éteint mardi en Suisse à l’âge de 89 ans des suites d’un cancer.

      0 réactions | 5 votes
      «Nos années folles» aurait pu sombrer de son côté dans la caricature. C’était compter sans la subtilité d’André Téchiné, qui traque l’intimité dans chacun des regards de Pierre Deladonchamps, et dans les élans d’amour de Céline Sallette

      Festival de Cannes: la tolérance selon André Téchiné

      23 mai 2017 13h10 | Odile Tremblay | Cinéma

      Qui mieux que André Téchiné, réalisateur des Roseaux sauvages et de Quand on a 17 ans en cette journée noire? Si la tolérance porte un nom de cinéaste, c’est le sien.

      Qui mieux que André Téchiné, réalisateur des Roseaux sauvages et de Quand on a 17 ans en cette journée noire? Si la tolérance porte un nom de cinéaste, c’est le sien.

      0 réactions | 1 votes
    • Un 23 mai à Cannes

      Coup de coeur et coup de gueule sur la Croisette

      23 mai 2017 10h11 | Odile Tremblay | Cinéma
      Coup de cœur brisé Le mot envoyé par le Festival de Cannes, frappé dans son âme par l’attentat meurtrier du groupe État islamique au concert pop de Manchester : « Ce sont la culture, la jeunesse et...
      Coup de cœur brisé Le mot envoyé par le Festival de Cannes, frappé dans son âme par l’attentat...
      0 réactions | 1 votes
      En conférence de presse, accompagné de l’actrice Nicole Kidman, le réalisateur Yorgos Lanthimos s’est montré perplexe devant les questions posées sur son film.

      Yorgos Lanthimos moins inspiré que dans son «Lobster»

      23 mai 2017 | Odile Tremblay | Cinéma
      Le Grec Yorgos Lanthimos, qui avait séduit la planète cinéma avec Canine en 2009, fut plus que remarqué il y a deux ans avec sa dystopie The Lobster, d’une originalité brillante, couronnée du prix du jury à Cannes.
      Le Grec Yorgos Lanthimos, qui avait séduit la planète cinéma avec Canine en 2009, fut plus que remarqué il y a deux ans avec sa dystopie The Lobster, d’une originalité brillante, couronnée du prix du jury à Cannes.
      0 réactions | 1 votes
      Michael Haneke et Isabelle Huppert sur le tapis rouge de Cannes, lundi. Le cinéaste fait partie du club sélect des doubles palmés d’or.
      Cinéma

      Un Haneke inégal et désespéré à Cannes

      23 mai 2017 | Odile Tremblay | Cinéma
      Spectacle émouvant que celui de l’entrée de Jean-Louis Trintignant dans une salle, plus fragile que jamais. Ça prenait Michael Haneke pour sortir de sa retraite du cinéma l’ancien jeune premier d’Et Dieu créa la femme devenu monstre sacré.
      Spectacle émouvant que celui de l’entrée de Jean-Louis Trintignant dans une salle, plus fragile que jamais. Ça prenait Michael Haneke pour sortir de sa retraite du cinéma l’ancien jeune premier d’Et Dieu créa la femme devenu monstre sacré.
      0 réactions | 15 votes
      Le cinéaste français Michel Hazanavicius

      Festival de Cannes: la statue Godard égratignée

      20 mai 2017 | Odile Tremblay | Cinéma
      On ne s'ennuie pas à Cannes. Il arrive même qu’on rie de bon cœur. Entendue, cette réplique dans Le redoutable, du Français Michel Hazanavicius, sur la France de 1968 et Jean-Luc Godard : « Faut être...
      On ne s'ennuie pas à Cannes. Il arrive même qu’on rie de bon cœur. Entendue, cette réplique dans Le...
      0 réactions | 4 votes
      Le réalisateur sud-coréen Hong Sang-soo

      Festival de Cannes: Hong Sang-soo n’imagine pas un financement par Netflix

      20 mai 2017 | Agence France-Presse | Cinéma
      Le réalisateur sud-coréen Hong Sang-soo veut garder «une liberté totale» dans son travail et n’imagine pas un financement par le géant américain Netflix, comme l’a fait son compatriote Bong Joon-ho, lui aussi en lice pour la Palme d’or à Cannes.
      Le réalisateur sud-coréen Hong Sang-soo veut garder «une liberté totale» dans son travail et n’imagine pas un financement par le géant américain Netflix, comme l’a fait son compatriote Bong Joon-ho, lui aussi en lice pour la Palme d’or à Cannes.
      1 réaction | 0 votes
    • Un 21 mai à Cannes

      Coup de coeur et coup de gueule sur la Croisette

      20 mai 2017 | Odile Tremblay | Cinéma
      Coup de cœur   Délicieux et très pop, Le redoutable, du Français Michel Hazanavicius (cinéaste de The Artist), sur les années 1967 et 1968 de Jean-Luc Godard, nouveau marié et cinéaste très engagé...
      Coup de cœur   Délicieux et très pop, Le redoutable, du Français Michel Hazanavicius (cinéaste de...
      0 réactions | 1 votes
    • Un 22 mai à Cannes

      Coup de coeur et coup de gueule sur la Croisette

      20 mai 2017 | Odile Tremblay | Cinéma
      Coup de cœur Le duo choc formé par Jean-Louis Trintignant en bourgeois de Calais en fin de course et la petite Fantine Harduin (13 ans), sa petite fille suicidaire, au cœur du Happy End de Michael...
      Coup de cœur Le duo choc formé par Jean-Louis Trintignant en bourgeois de Calais en fin de course...
      0 réactions | 1 votes
      «Tesla», documentaire expérimental animé, évoque le destin d’un inventeur du début du XXe siècle, Nikola Tesla, carburant à l’utopie d’une lumière universelle.
      Festival de Cannes

      Sous un soleil de qualité

      20 mai 2017 | Odile Tremblay | Cinéma
      Quand on demande à Matthew Rankin ce qui l’a frappé en arrivant à Cannes, il répond : « La qualité du soleil est bouleversante. Mes yeux s’habituent encore. » Venue d’un cinéaste d’animation qui use...
      Quand on demande à Matthew Rankin ce qui l’a frappé en arrivant à Cannes, il répond : « La qualité...
      0 réactions | 0 votes
      • video
      L’«hubris» de l’androïde David, insidieuse, est merveilleusement modulée par Michael Fassbender.
      Critique cinéma

      «Alien: Covenant»: copier-coller scénaristique

      20 mai 2017 | François Lévesque | Cinéma | ★★ 1/2
      Réveillés de leur hypersommeil avant d’être arrivés à destination, les membres de l’équipage d’un vaisseau spatial reçoivent un signal mystérieux en provenance d’une planète inconnue. Partis...
      Réveillés de leur hypersommeil avant d’être arrivés à destination, les membres de l’équipage d’un...
      1 réaction | 2 votes
    • Un 20 mai à Cannes

      Coup de coeur et coup de gueule sur la Croisette

      20 mai 2017 | Odile Tremblay | Cinéma
      Coup de cœur J’ai adoré The Square, formidable film du Suédois Ruben Ôstlund, le cinéaste de Force majeure. Il est très rare que les questions éthiques soulevées au quotidien soient abordées avec...
      Coup de cœur J’ai adoré The Square, formidable film du Suédois Ruben Ôstlund, le cinéaste de Force...
      0 réactions | 2 votes
      Le réalisateur Bong Joon-ho et la comédienne Ahn Seo-hyun

      Festival de Cannes: malédiction et fleurs pour un film Netflix

      20 mai 2017 | Odile Tremblay | Cinéma

      Okja de Bong Joon-ho, premier des deux rejetons Netflix en compétition à Cannes, était l’événement du jour ici. Pas tant pour ses charmes réels, mais pour l’aura de controverse qui l’entoure, bien entendu.

      Okja de Bong Joon-ho, premier des deux rejetons Netflix en compétition à Cannes, était l’événement du jour ici. Pas tant pour ses charmes réels, mais pour l’aura de controverse qui l’entoure, bien entendu.

      2 réactions | 6 votes
      • video
      La relation entre Phyllis et Chuck génère tension dramatique et émotions. La chimie manifeste que partagent Moss et Schreiber y est pour beaucoup.
      Critique cinéma

      «Chuck»: une vie comme un film dans un film

      20 mai 2017 | François Lévesque | Cinéma | ★★★ 1/2
      Atteindre la célébrité constitue le but ultime de bien du monde. S’il est exacerbé en cette ère de réseaux sociaux et de réalité-spectacle, ce fantasme ne date pas d’hier. On pense au cinéma et à ses...
      Atteindre la célébrité constitue le but ultime de bien du monde. S’il est exacerbé en cette ère de...
      0 réactions | 0 votes
      • video
      «The Wall» se déroule en huis clos dans un no man’s land irakien.
      Critique cinéma

      «The Wall»: Un «sniper» à l’oreille

      20 mai 2017 | André Lavoie | Cinéma | ★★★
      Ce fut longtemps un trait distinctif du cinéma américain évoquant la guerre du Vietnam : un ennemi le plus souvent tapi dans l’ombre, quasi invisible, sans trait particulier. Il représentait une...
      Ce fut longtemps un trait distinctif du cinéma américain évoquant la guerre du Vietnam : un ennemi...
      0 réactions | 0 votes
      • video
      Fanie Zanini, Héloïse Dugas et Gustave Kervern incarnent la famille qui est en vedette dans «Cigarettes et chocolat chaud».
      Cinéma

      Sophie Reine: partir de soi

      20 mai 2017 | François Lévesque | Cinéma
      Une histoire peut prendre forme de bien des manières. Parfois, elle découle d’un simple flash de prémisse. Parfois aussi, ce sont différentes idées de scènes qui finissent par s’emboîter les unes dans...
      Une histoire peut prendre forme de bien des manières. Parfois, elle découle d’un simple flash de...
      0 réactions | 0 votes
      • video
      Dans «La mort de Louis XIV», le cinéaste Albert Serra laisse poindre un peu d’humour et de tendresse.
      Critique cinéma

      «La mort de Louis XIV» – Le roi Léaud

      20 mai 2017 | Manon Dumais | Cinéma | ★★★★
      Au retour d’une promenade dans les jardins de Versailles, Louis XIV (Jean-Pierre Léaud, impérial) ressent une douleur à la jambe. S’ensuit une lente agonie de trois semaines pour le souverain...
      Au retour d’une promenade dans les jardins de Versailles, Louis XIV (Jean-Pierre Léaud, impérial)...
      0 réactions | 0 votes
      • video
      Le jeune couple de cette bluette est incarné par Amanda Stenberg et Nick Robinson.

      «Absolument tout»: un amour d’une désolante mièvrerie

      19 mai 2017 | Manon Dumais | Cinéma | ★ 1/2
      Les pré-adolescentes sont bien à plaindre. Que leur offre-t-on comme vision de l’amour ? Une vision passéiste héritée des contes de fées que l’on tente vainement de dissimuler dans un récit ancré dans...
      Les pré-adolescentes sont bien à plaindre. Que leur offre-t-on comme vision de l’amour ? Une vision...
      0 réactions | 1 votes
    • Un 19 mai à Cannes

      Coup de coeur et coup de gueule sur la Croisette

      19 mai 2017 | Odile Tremblay | Cinéma
      Le coup de coeur     Vraiment, la chanteuse Barbara, 20 ans après sa disparition, n’aurait pu rêver d’un biopic plus vivant et éclaté que le film de Mathieu Amalric (interprète : Jeanne Balibar)...
      Le coup de coeur     Vraiment, la chanteuse Barbara, 20 ans après sa disparition, n’aurait pu...
      0 réactions | 5 votes
    Abonnez-vous à notre infolettre. Recevez l'actualité du jour, vue par Le Devoir.
    En vedette

    Tous nos chroniqueurs
    Chroniques
    Abonnez-vous à notre infolettre. Recevez l'actualité du jour, vue par Le Devoir.
    Articles les plus : Commentés|Aimés