Passer à la version normale du sitePasser à la version large du siteTaille d'écran
  • Facebook
  • Twitter
  • RSS
  • Connectez-vous

    Paul sur les murs de Montréal

    Michel Rabagliati créera un parcours de murales dessinées pour raconter l’histoire de la métropole à l’occasion de son 375e anniversaire

    Michel Rabagliati devant un crayonné de son célèbre personnage Paul
    Photo: Fabien Deglise Le Devoir Michel Rabagliati devant un crayonné de son célèbre personnage Paul

    Paul, le personnage de bande dessinée très montréalais mis au monde par Michel Rabagliati, a décidé de s’inviter dans les festivités du 375e anniversaire de Montréal par l’entremise d’un parcours de murales dessinées et suspendues un peu partout sur les murs de la métropole. L’annonce en a été faite lundi par la maison d’édition La Pastèque en présence de l’auteur, même si le dévoilement de ces oeuvres n’est prévu qu’en août… 2017.

     

    Paul à Montréal — c’est le nom donné à cette aventure — va faire apparaître dans la métropole 12 cases géantes mettant en vedette le « Tintin de la bande dessinée québécoise » dans plusieurs scènes retraçant des événements historiques qui ont rythmé le développement de la ville. « On commence en 1642 avec les premiers occupants et on termine dans le Montréal de 2016 », a indiqué le bédéiste qui pour le moment n’a posé sur papier qu’un premier crayonné de ce récit hors norme. Les 12 dessins plus grands que nature vont être installés pour former un parcours que le citadin va pouvoir suivre « à pied ou à Bixi », a-t-il souligné. Chaque murale raconte une histoire à suivre d’une case à une autre, d’un coin de rue à un autre.

     

    « Ce parcours a été imaginé il y a quelques années, pour le 15e anniversaire de La Pastèque, mais faute de moyens pour le concrétiser, nous avions dû le remettre dans nos cartons, a résumé l’éditeur de Paul, Frédéric Gauthier. Notre rencontre avec les fêtes du 375e donne un nouveau souffle à ce projet qui, au final, en décembre 2017, va même coïncider avec les célébrations de notre 20e anniversaire » et du coup des 20 ans d’existence d’un des plus célèbres personnages de la bédé d’ici.

     

    Les murales dessinées vont être installées principalement dans le quartier du Plateau-Mont-Royal, ont précisé les organisateurs de l’événement, et ce, pour souligner l’appartenance du personnage à ce quartier qui l’a fait naître. Le sympathique illustrateur qui, depuis 1998, raconte sa vie et replonge régulièrement dans son patrimoine culturel, au parc, à la campagne, lors d’un travail d’été, a émergé un jour dans un appartement situé au coin de trois rues, Saint-Denis, Gilford et Villeneuve. Paul en appartement (La Pastèque), le plus montréalais des chapitres de sa vie, témoigne en partie de cette genèse.

     

    Avant de se poser à Montréal, dans plus d’un an, le circuit de cases géantes sera également présenté en avant-première à Toronto, en avril et en mai 2017 dans le cadre du Toronto Comic Arts Festival, événement majeur consacré au 9e art, puis à Lyon, en France, en juin et juillet 2017 à l’occasion du Festival de la bande dessinée.

     

    Même si l’ensemble de l’oeuvre a été pensé pour être suspendu et amovible, l’auteur n’écarte pas l’idée de faire persister une ou deux murales à Montréal une fois les célébrations du 375e terminées, à l’image de celles qui se sont multipliées ces dernières années en Belgique, sur les murs aveugles de Bruxelles, capitale mondiale de la bande dessinée.













    Envoyer
    Fermer
    Les plus populaires

    Abonnez-vous à notre infolettre. Recevez l'actualité du jour, vue par Le Devoir.